Expositions - Conférences - Performances

Carpintarias de São Lázaro  - Lisbonne
Exposition
Back of My Hand

"La main était, à plus d’un titre, notre destin", disait Elias Canetti. Cette apparente prédisposition se manifeste par le fait que la main est l'une des parties les plus symboliques du corps humain - c'est un organe archétypal pour évoquer les correspondances entre théorie et pratique, pensée et matérialisation. Par ailleurs, les gestes expriment à la fois des éléments ancestraux, et des symptômes ou des traces d'un temps donné, révélant ce que nous pouvons appréhender de notre propre condition contemporaine. Dans ce contexte, l'exposition collective Back of My Hand s'appuie sur les manières dont différents artistes travaillent le potentiel poétique et politique de la main, et sa relation avec certaines dynamiques impliquées dans l'(in)visibilité des images.   Cette exposition présente, en ce sens, une série d'œuvres dans lesquelles la main apparaît comme un mécanisme d'action, de révélation ou de performativité, visant à remettre en question certaines structures de connaissance et de récit historique, et à réfléchir sur un espace mis en tension entre ce que l'image rend visible et ce qui constitue sa résistance et son inintelligibilité.

Commissaire d'exposition : Sara Castelo Branco
Avec : Basma Al-Sharif, Diogo Evangelista, Hugo de Almeida Pinho, Ismail Bahri, João Tabarra, Julien Prévieux, Nguyễn Trinh Thi, Oscar Santillan, Sanaz Sohrabi, Uriel Orlow.

Exposition du 5 mai au 26 juin 2022

FRAC Occitanie Montpellier
Exposition
Groll' Up!

Le Frac OM fête ses 40 ans et vous propose de découvrir un ensemble d’œuvres acquises ces dernières années.

En faisant suite aux monographies consacrées à Lisa Milroy et Thibault Brunet, les œuvres retenues montrent la diversité des recherches artistiques de notre époque et manifestent la richesse d’une collection portée par la Région Occitanie en partenariat avec l’État – Drac Occitanie.

Des artistes importants dans le champ de l’art contemporain, dans ce qui fait peu à peu son « histoire », comme l’Ukrainien Boris Mikhaïlov, la Canadienne Lynne Cohen (1944-2014) ou l’Autrichien Franz West (1947-2012) y côtoient de plus jeunes, travaillant actuellement en France, en Occitanie même, ou ayant été invités dans les centres d’art de la région : Guillaume Constantin (Crac Occitanie, Sète ; Maison des arts Claude & Georges Pompidou, Cajarc), Isabelle Giovacchini (les Abattoirs, musée – Frac Occitanie Toulouse), Yo-Yo Gonthier (Chapelle Saint-Jacques, Saint-Gaudens), Laura Gozlan (La Panacée, Montpellier). Enfin, Julien Prévieux, artiste français reconnu au plan international, et Nathalie Wetzel, qui vit en Suisse, complètent cette réunion avec des pièces de premier plan.

Commissaires d'exposition : Emmanuel Latreille

Exposition du 6 mai 2022 au 18 juin 2022

HMKV - Dortmund
Exposition
House of Mirrors: Artificial Intelligence as Phantasm

L'exposition House of Mirrors : Artificial Intelligence as Phantasm s’empare des clichés courants concernant l'intelligence artificielle pour mieux en discuter les multiples conséquences comme le travail humain caché, les biais/discriminations algorithmiques, le problème de la catégorisation et de la classification, et nos fantasmes concernant l'IA. Il s'agit de savoir si (et comment) il nous est possible de récupérer nos capacités d’agir dans ce contexte. Présentant plus de 20 œuvres d'artistes internationaux, l'exposition est divisée en sept chapitres thématiques dont la scénographie fait penser à une gigantesque maison des miroirs.
"Entrez dans la galerie des glaces, qui reflète la réalité humaine, tantôt dans des reflets directs, tantôt dans un miroir déformant, tantôt à travers une vitre qui promet la transparence ou un miroir semi-transparent qui reflète d'un côté et qui est translucide de l'autre." (Inke Arns, Marie Lechner, Francis Hunger - commissaires)
Avec : Aram Bartholl, Pierre Cassou-Noguès, Stéphane Degoutin, Sean Dockray, Jake Elwes, Anna Engelhardt, Nicolas Gourault, Adam Harvey + Jules LaPlace, Libby Heaney, Lauren Huret, Zheng Mahler, Lauren Lee McCarthy, Simone C Niquille, Elisa Giardina Papa, Julien Prévieux, Anna Ridler, RYBN, Sebastian Schmieg, Gwenola Wagon, Conrad Weise, Mushon Zer-Aviv.

Exposition du 9 avril au 31 juillet 2022

Centre Pompidou - Paris
Exposition
Réseaux-mondes

« Réseaux-mondes » réunit une soixantaine d’artistes, architectes et designers qui interrogent la place du réseau dans nos sociétés innervées par les réseaux sociaux et la dématérialisation même du réseau. Plus que jamais, à l’ère d’Internet, le réseau est au cœur des mutations technologiques et des enjeux sociétaux : surveillance, atomisation de l’individu, acteur-réseau, réseau du vivant. 

Tout est-il aujourd’hui devenu réseau ? De la naissance de la société de l’information, dans l’après-guerre, jusqu’à l’omniprésence du réseau planétaire, avec l’Internet, le réseau tisse partout sa toile, dans l’espace et le temps. Au cœur des enjeux sociétaux et des mutations artistiques, celui-ci ne cesse de se démultiplier. À l’heure de la crise environnementale, le premier réseau est aussi celui du vivant, où l’humain se donne dans une coexistence avec les autres espèces. Une centaine d'œuvres, des années 1940 à aujourd’hui, sont ici exposées, dont plusieurs conçues spécialement pour l'exposition : certaines réactivent des réseaux disparus, tel que le minitel, alors que d’autres sont connectées en temps réel au réseau Internet, aux réseaux de cryptomonnaies, ainsi qu’à des plateformes de réseaux sociaux, comme Twitter. 

Commissaires d'exposition : Marie-Ange Brayer et Olivier Zeitoun

Exposition du 23 février au 25 avril 2022

Centre Pompidou - Metz
Exposition
L'Art d'apprendre. Une école des créateurs

L’exposition L'Art d'apprendre. Une école des créateurs aborde la question de la pédagogie depuis l’école d’art, pour ensuite basculer dans le grand bain des apprentissages que chacun.e mène tout au long de sa vie. Dans un premier temps, il s’agit donc d’observer comment les artistes apprennent à faire de l’art, et comment cet apprentissage, qu’il soit accompagné ou autodidacte, devient parfois une forme d’art à part entière, ainsi qu’une amorce de réflexion sur l’éducation en général. Point de départ de l’exposition, la génération de Mai 68, nourrie par les lectures de Célestin Freinet, d’Alexander Sutherland Neill (Libres enfants de Summerhill, 1960), d’Ivan Illich (Une société sans école, 1970) ou de Paulo Freire (Pédagogie des opprimés, 1970), pense la formation d’abord en termes de libération et de déconditionnement.
Des happenings Fluxus aux expériences de conscientisation féministes, des hypergraphies lettristes aux navigations hyperliens, de l’enseignement mutuel aux auto-constructions de l’anti-design italien, des jardins d’enfants aux ateliers de permaculture, L’Art d’apprendre parcourt de multiples modèles d’apprentissage, parfois activés au sein d’installations praticables, et offre aux visiteurs un espace pour accueillir divers groupes d’usagers, formations expérimentales, scolaires et extrascolaires.

Commissaires d'exposition : Hélène Meisel

Exposition du 5 février au 29 août 2022

Hyundai Motorstudio Busan
Exposition
[Do You Miss the Future?]

Le thème du « Hyundai Blue Prize Design 2021 » de cette année est « La valeur du temps ». Cette exposition a été conçue dans le but d’explorer l’imagination de l’avenir dans 30 ans, alors qu'il est de plus en plus difficile d'imaginer le futur.
 Le titre de l'exposition, "Le futur vous manque-t-il ?", est emprunté à un entretien réalisé en 2012 avec l’auteur Mark Fisher, qui fait part de son inquiétude quant à la disparition du futur et à la régression culturelle. Cette exposition tente de retrouver un futur perdu dans le sillage de l'optimisme déclinant et de l'anxiété croissante des sociétés contemporaines. En particulier, l'exposition présentera des espaces pour écouter les différents dialogues qui sont générés aux intersections du design et du monde, et imaginer une vision de l'avenir à travers la culture urbaine, l'industrie et l'art, les humains et les non-humains.
 À travers les œuvres de designers, d'artistes visuels et de chercheurs qui traitent des questions relatives à la ville, à l'industrie, au travail, à la technologie et au futur proche, l'exposition explore les possibilités de conceptions alternatives. Les artistes participants travaillent dans différents domaines, tels que l'architecture, le graphisme, l'art, la recherche technologique, le cinéma, l'animation 3D, les jeux et la réalité virtuelle.

Commissaires d'exposition : Somi Sim

Exposition du 9 décembre 2021 au 31 mars 2022